Qui suis-je?

Je suis

  • Un site de prédilection pour entendre la chorale des rainettes,
    crapauds et grenouilles au printemps.
  • Une véritable pouponnière: queues de poêlon, canetons,
    ratons et visons y font leurs premières expériences.
  • Un lieu de rassemblement pour les canards et les oies lors
    de leurs haltes migratoires.
  • Un endroit de découvertes pour tous les amants de la nature: ornithologues, photographes, chasseurs, randonneurs, etc.

Un milieu humide, c’est un espace recouvert durant une partie du jour ou de l’année par une étendue d’eau.
C’est un habitat de transition entre un milieu aquatique et un milieu terrestre. Il se nomme tantôt étang, marais, marécage ou tourbière.

Au Canada, quelque 600 espèces d’animaux dépendent des milieux humides qui leur fournissent des habitats essentiels
pour s’abriter, se nourrir ou se reproduire. Les milieux humides sont partout, on en trouve le long du rivage des océans,
des lacs et des rivières. Ils constituent ainsi 14 % des terres humides de la planète.

Les milieux humides sont l’un des écosystèmes les plus productifs de la planète.
Sans les terres humides, certaines espèces sauvages disparaîtraient.

On ne peut s’en passer!

Les milieux humides procurent de nombreux bienfaits.

Ils agissent comme des éponges géantes. Ils absorbent la pluie et la neige fondue, ils aident à diminuer les risques d’inondation et tempèrent les pires effets de la sécheresse.

Les terres humides réduisent l’érosion du sol en régularisant ou en ralentissant l’écoulement de surface provoqué par les orages ou les dégels.

Un peu comme les reins du corps humain, les terres humides filtrent les eaux des lacs, des rivières ainsi que des fleuves. Ces filtres naturels améliorent la qualité de l’eau.

Sans les milieux humides, nous ne disposerions plus de réserves d’eau potable.

Les milieux humides ont le pouvoir d’absorber les gaz à effet de serre de l’atmosphère terrestre et de les stocker. Les milieux humides contribuent à la croissance et à l’économie du Canada. Certains des mammifères, comme le castor et le rat musqué qui demeurent dans les terres humides, sont importants pour le commerce des fourrures. De plus, des millions d’oiseaux et de poissons qui se développent dans les terres humides se retrouvent dans les assiettes de nombreux chasseurs et de pêcheurs. Ils sont aussi responsables d’une part des retombées économiques du loisir et du tourisme. En 2003, la valeur des milieux humides pour les Canadiens était estimée à 20 milliards de dollars par année.

Des milieux en danger

Dragués, drainés, remplis…! Entre 80% et 98% des milieux humides situés à proximité des milieux urbains au Canada ont été détruits depuis la colonisation! On les a transformés en terres agricoles, en routes, en zones résidentielle et industrielle.

Intoxiqués! Les insecticides, les pesticides et les déchets toxiques des usines causent de lourds ravages chez les plantes, les poissons et les autres espèces sauvages qui vivent dans ces milieux fragiles.

Dénaturés! Les espèces envahissantes comme la salicaire pourpre et le phragmite s’ajoutent à la longue liste des menaces en nuisant à la biodiversité des milieux humides.

Les milieux humides sont l’un des écosystèmes les plus menacés sur la planète.

Plusieurs organismes de conservation aident à protéger une partie des milieux humides.

Le Centre d’excellence des milieux humides de la Côte-de-Beaupré fait partie de ceux-ci. Il contribue à sensibiliser les élèves et le personnel de l’école secondaire du Mont-Sainte-Anne ainsi que leurs famille et amis.

Pour en savoir plus

Les terres humides, Faune et Flore du pays, Environnent Canada

Canards Illimités Canada

Nature Québec (PDF)

Année 2010-2011

Les milieux humides dans le sud du québec:
Entre destruction et protection analyse critique

et
Élaboration d’une stratégie de conservation.
Par: Caroline Queste
Encadrant: M. Christian Simard

L’Atlas du Canada

Les milieux humides de la Côte-de-Beaupré: une richesse à découvrir

Orage communication.com graphisme et Internet